Cameroun – Terrorisme: Au moins quatorze morts dans un attentat kamikaze dans l’extrême Nord-Est

par Theophile Socgnia
Actualité cameroun Boko Haram Deux attentats kamikazes déjoués à l’Extrême-nord

Nouvelle année et même rengaine dans la région de l’Extrême-Nord. Une attaque attribuée par le gouvernement à Boko Haram. Un groupe s’est infiltré, dans la nuit du 7 au 8 janvier 2021, dans la localité de Mozogo.

D’après des informations relayées par la CRTV, l’office national de radiodiffusion, des membres de la secte islamiste  ont fait irruption dans la commune de Mozogo, plus précisément au quartier Dak, avec l’intention d’y faire exploser une bombe placée sur un kamikaze. Cette intrusion musclée s’est soldée par la mort de 14 personnes, en grande partie des civils non armés.

«14 morts dans un attentat kamikaze cette nuit du 7 janvier à Mozogo, département du Mayo Tsanaga. Ce bilan provisoire fait été de 12 civils, un élément de Boko Haram et le kamikaze en question», indique la CRTV

Plus tôt dans la journée, un chef traditionnel de Mozogo et un policier avaient affirmé à l’Agence France-Presse que 13 civils avaient été tués par un kamikaze, dont 8 enfants. Des assaillants avaient attaqué en plein milieu de la nuit, en brandissant des machettes et aux cris de « Allah Akbar ». Mais le gros des victimes aurait été fait par une femme kamikaze qui aurait profité de la confusion pour déclencher des explosifs qu’elle portait sur elle.

LIRE  Le thème de la 55ème Fête de la Jeunesse 2021 est connu !

You may also like

Laissez un commentaire

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte En savoir plus