Coronavirus: Les Etats-Unis se rapprochent des 500 000 morts

par Theophile Socgnia
Joe Biden, Le president Des Etats Unis d'Amerique

Les États-Unis se préparent à franchir le sombre cap des 500 000 morts de la COVID-19, au moment où nombre d’indicateurs, au premier rang desquels le rythme des vaccinations, offrent de vraies lueurs d’espoir.

« C’est terrible, c’est horrible », a réagi dimanche l’immunologue Anthony Fauci, conseiller de Joe Biden, à l’évocation de ce palier macabre.

« Nous n’avons rien connu de tel depuis plus de 100 ans, depuis la pandémie de 1918 », a-t-il rappelé sur CNN. « C’est quelque chose qui restera dans l’histoire. Dans des décennies, les gens parleront encore de ce moment où tant de gens sont morts ».

Selon les chiffres de l’université Johns Hopkins qui fait référence, le décompte s’élevait dimanche matin à un peu plus de 497 000 morts.

Le premier mort de la COVID-19 aux États-Unis avait été annoncé il y a un an, le 29 février 2020. Il s’était passé environ trois mois avant que le pays ne franchisse la barre des 100 000 morts.

Le seuil des 400 000 décès avait été dépassé en janvier, à la veille de l’investiture de Joe Biden, qui a fait de la lutte contre la pandémie la priorité absolue de son début de mandat.

« Tout ce chagrin… »

« 500 000 ! C’est près de 70 000 de plus que tous les Américains morts pendant la Seconde Guerre mondiale, sur une période de quatre ans », a souligné vendredi le locataire de la Maison-Blanche. « Tout ce chagrin… toute cette peine… toute cette douleur… », a-t-il ajouté.

Mais lors de son allocution dans une usine de vaccins Pfizer, à Kalamazoo dans le Michigan, le 46e président de l’histoire a aussi souligné combien le rythme actuel des vaccinations était porteur d’espoir.

LIRE  ASSEMBLÉE NATIONALE: L’honorable Yacouba Yaya, député RDPC est mort

« Je crois que nous allons nous rapprocher de la normalité d’ici la fin de cette année. Si Dieu le veut, ce Noël sera différent de celui qui l’a précédé », a-t-il lancé.

Plus de 2,46 millions de morts 

La pandémie a fait plus de 2,46 millions de morts dans le monde depuis fin décembre, sur plus de 111 millions de contaminations confirmées, selon un bilan établi par l’AFP dimanche en milieu de journée. Les Etats-Unis sont le pays ayant enregistré le plus de décès (497 648), devant le Brésil (245 977) et le Mexique (179 797).

Ces chiffres sont globalement sous-évalués. Ils se fondent sur les bilans quotidiens des autorités nationales de santé, sans inclure les réévaluations fondées sur des bases statistiques.

You may also like

Laissez un commentaire

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte En savoir plus