Corronavirus : Paul Biya instruit des poursuites judiciaires contre les détourneurs des fonds

par Theophile Socgnia
Paul Biya

L’information est contenue dans une correspondance du Secrétaire Général de la Présidence adressée le 6 avril 2021 au Ministre de la Justice Garde des Sceaux, ordonnant l’ouverture d’une enquête judiciaire contre « les auteurs, coauteurs, et complices des cas de malversations financières » desdits fonds.

« En vous faisant tenir ci-joint thermocopie du rapport de la Chambre des comptes de la Cour suprême, j’ai l’honneur de vous répercuter les hautes directives du chef de l’Etat, prescrivant l’ouverture d’une enquête judiciaire contre les auteurs, coauteurs et complices des cas de malversations financières y relatives », écrit Ferdinand Ngoh Ngoh à Laurent Esso.

Le Chef de l’Etat a aussi demandé récemment l’accélération d’une mission d’audit du Contrôle Supérieur de l’Etat sur la gestion des fonds COVID-19. Le rapport de cette mission, a-t-on appris, devrait faciliter la conclusion avec le FMI (Fonds Monétaire International) d’un nouveau programme économique et financier permettant de soutenir les efforts du Cameroun dans la lutte contre la pandémie. Pour l’instant, il est difficile de savoir exactement les montants qui auraient été détournés et les auteurs ou coauteurs desdites malversations.

Au moment où des informations persistantes font état de « graves » malversations financières et de prise illégale d’intérêts, le chef de l’Etat, Paul Biya a instruit un audit sur l’usage des fonds Covid. A cet effet, le SGPR a adressé le 15 décembre 2020 au ministre des Finances Louis Paul Motaze, une lettre lui demandant de débloquer la somme de 32,5 millions de FCFA pour couvrir les frais relatifs à ladite mission.

Cet audit intervient dans un contexte controversé, où le ministre de la Santé publique Malachie Manaouda est publiquement accusé par l’opposition notamment  le député Jean Michel Nintcheu du Social democratic front (SDF) de soupçons de prise illégale d’intérêts, de conflits d’intérêts, de corruption, de détournements de deniers publics » autour des 50.219.477.924 de FCFA débloqués par les pouvoirs publics pour la riposte contre la propagation du Covid-19.

LIRE  Alexandra Takounda signe son premier contrat professionnel avec Djurgarden (Suède)

«Vous êtes à la tête d’une association de malfaiteurs vous êtes un criminel et vous porterez sur votre conscience les morts de Bertoua pour cause de rupture des kits de dialyse», écrivait l’honorable Nintcheu dans un volumineux document, publié sur Facebook.

Intervenant sur ce sujet le 21 décembre 2020 à la radiotélévision publique, (CRTV), le ministre de la Santé a réfuté tout détournement de fonds, indiquant notamment qu’à « ce jour, environ 34 milliards de FCFA ont été dépensés inclus le coût des tests de dépistage rapide que nous avons acquis ». 

You may also like

Laissez un commentaire

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte En savoir plus