Deux coépouses veuves interpellées en possession de plus de 500Kgs de chanvre indien à Batcham

par Theophile Socgnia

Les événements ont lieu le 22 janvier 2021 dans le village de Batcham, district de Mbouda, département de Bamboutos.

Selon le reportage diffusé au journal de 20 heures sur la chaine à capitaux privés Equinoxe TV le vendredi 22 janvier 2021, c’est « plus de 500 Kgs de cannabis sec sec » qui ont été saisis entre les mains de deux coépouses veuves, par les éléments de la compagnie de gendarmerie de Mbouda sous la conduite du commandant Peter Alobwede.

C’est dans les greniers de leurs cuisines qu’a été découvert le chanvre indien. Interpellées, les deux détentrices reconnaissent le nom du produit toxique qu’elles conservent jalousement. Mais elles disent en ignorer la provenance.

Elles répondent ainsi avec un air tranquille, aux questions que leur pose le commandant de compagnie de Mbouda en présence de l’entourage qui regarde avec grande stupéfaction, la scène.

Notre d’Equinoxe TV révèle qu’il s’agit d’un « réseau qui était savamment entretenu par leur époux décédé le 15 janvier 2021 ». C’est suite aux informations qu’ils ont reçues que les éléments des forces de l’Ordre ont effectué une descente au domicile puis effectué une fouille à l’issue de laquelle a été démasquée la « marchandise » de là où elle était cachée.

Les deux femmes montrées à la presse sont désormais aux mains des autorités pour répondre de cette loi, à laquelle les autorités se battent sans relâche pour y mettre fin.

Le reportage diffusé par Equinoxe TV révèle qu’il s’agit d’un « réseau qui était savamment entretenu par leur époux décédé le 15 janvier 2021 ».

LIRE  Cameroun/Crise anglophone: au moins Six morts dans une attaque à Babadjou, Région de l'Ouest

La plaque tournante du trafic de chanvre indien

La région de l’Ouest est devenue une plaque tournante du trafic de chanvre indien au Cameroun. En septembre 2020, une plantation de chanvre indien a été détruite dans la région de l’Ouest. À ce stade, une solide équipe d’agents des forces de l’ordre avait atterri sur Marcus Pallifack, 62 ans. Exactement à Balessing dans le quartier Penka-Michel.

Les perquisitions à son domicile ont abouti à la confiscation d’une arme à feu et d’une douzaine de sacs séchés de chanvre indien.  Les forces de l’ordre feront appel à des renforts pour dessoucher les plants de chanvre indien qu’ils ont trouvé dans le champ du maître des lieux. Près d’un demi-hectare de chanvre, prêt à être récolté.

You may also like

Laissez un commentaire

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte En savoir plus