Deux étudiants de l’Université de Yaoundé I épinglés par la justice pour vol de 400 ordinateurs Paul Biya

Les deux étudiants de l’Université de Yaoundé 1, tout comme le doyen de la Faculté des sciences de cette institution universitaire, Jean Claude Tchouakeu,  vont devoir répondre des actes pour lesquels ils sont poursuivis devant le Tribunal de première instance du Mfoundi.

Deux étudiants de l’Université de Yaoundé I (Centre), accusés de vol d’ordinateurs PBhev, relevant d’un don du président de la République Paul Biya aux étudiants du Cameroun. Dans le stock d’ordinateurs restant de cette université, les deux étudiants y ont soutiré près de 400 ordinateurs à en croire nos confrères du quotidien Le Jour, en kiosque du mercredi 14 avril 2021.

Le recteur de l’Université de Yaoundé I, le Pr. Maurice Aurélien Sosso fait savoir qu’à part les deux étudiants de son université, il y a également une troisième personne qui est impliquée dans cette affaire de vol d’ordinateurs Paul Biya. Celle-ci est présentées comme le receleur. De ce fait, elle a également été interpellée par la compagnie de gendarmerie d’Ebom.

«Ces trois jeunes ont été auditionnés au secrétariat d’Etat à la défense (SED) dans le cadre d’une enquête préliminaire. Les sources concordantes affirment que Jean Claude Tchouakeu, le doyen de la faculté des sciences de cette université a aussi été entendu par les enquêteurs du SED (Secrétariat d’Etat à la Défense, NDLR)», apprend-on de Le Jour. En clair, le doyen de cette faculté est celui qui avait la responsabilité du magasin dans lequel étaient stockés les ordinateurs.

LIRE  Joseph Dion Ngute limoge le directeur du projet d’alimentation en eau potable de la ville de Yaoundé et ses environs

Theophile Socgnia

Toute l’actualité du Cameroun 24/7, Cameroon aujourd'hui Gouvernement, Politique, Economie, Sport, Societé, etc, Devise de la presse: Le Portail du Cameroun. C’est un moteur de recherche et un moyen de communication simple sur internet dédié au Cameroun et à l’Afrique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *