Développement du lac Tchad : La Banque mondiale accorde 36 milliards de FCFA au Cameroun

par Theophile Socgnia
Francs CFA

Le ministre en charge de l’Economie, Alamine Ousmane Mey, et le directeur des opérations de la Banque mondiale au Cameroun, Abdoulaye Seck, ont signé le 27 janvier 2021 à Yaoundé, une convention de crédit d’un montant de 400 millions de dollars soit 35,94 milliards FCFA relatif au « Projet de relance et développement de la région du Tchad »

En signant ce convention pour une durée de cinq ans, les deux hommes ont tenu en compte les défis à relever dans la région du Lac Tchad. 

Il s’agit entre autres, de la crise sécuritaire imposée par la secte Boko Haram qui a occasionné à ce jour plus de 2, 5 millions de déplacés forcés (dont la moitié constituée d’enfants) depuis le début de la crise de Boko Haram en 2014. :

« Le concours financier octroyé ce jour par la Banque mondiale aura un impact indéniable sur la région du lac Tchad dont le potentiel est pris en otage par des crises sécuritaires et des vulnérabilités liées à des conditions climatiques difficiles. Ces facteurs de risque multidimensionnels hypothèquent malheureusement le développement et créent un cercle vicieux de fragilité difficile à rompre », a indiqué le membre du gouvernement.

La région du lac Tchad est l’un des espaces les plus touchés par les déplacements forcés en Afrique, ce qui complexifie la fourniture de services sociaux de base, notamment l’eau, l’éducation, la santé, les infrastructures et l’électricité, et plonge les populations dans la précarité.

LIRE  Investir au Cameroun: le potentiel en vitrine

You may also like

Laissez un commentaire

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte En savoir plus