Le Chairman Ni John Fru Ndi ne sera plus président national du SDF !

par Theophile Socgnia
Ni John Fru Ndi, Le président national du parti SDF

Le Chairman Ni John Fru Ndi ne briguera plus un nouveau mandat à la tête de son parti. Il l’a annoncé le 11 février 2021 au cours d’une conférence donnée à son domicile à Yaoundé.

Après 30 ans passés à la tête du SDF,Ni John Fru Ndi, le président fondateur du SDF, a déclaré qu’il ne se présenterait plus pour un autre mandat lors de la convention nationale élective du parti qui aura lieu dans les semaines à venir. “… il est temps de confier le leadership à de jeunes gens dynamiques avec de nouvelles idées sur la façon de progresser avec le parti politique et le Cameroun“, a déclaré Fru Ndi aux journalistes.

Né le 7 juillet 1941 à Baba II dans l’arrondissement de Santa par Bamenda, chef-lieu de la région du Nord-Ouest, Le Chairman Ni John Fru Ndi crée son parti politique en 1990 quand souffle le vent de la démocratie, par conséquent du pluralisme politique au Cameroun.

Ni John Fru Ndi, Le président national du parti SDF
Ni John Fru Ndi, Le président national du parti SDF

Deux ans plus tard, il participe à l’élection présidentielle et s’en sort avec 36% de suffrages. Déçu par ce résultat, il décide de ne pas se présenter à la présidentielle de 1997. Mais en 2004 et 2011 il y prend part et termine toujours deuxième derrière Paul Biya le candidat du RDPC.

Lors des dernières élections en 2018, il laisse l’occasion au vice-président de son parti,  Joshua Osih, de se présenter pour le compte du SDF. Malheureusement, celui-ci obtient à peine 3%, classé 4ème.

Fru Ndi n’a pas réussi à devenir sénateur en 2013 lorsqu’il a dirigé une liste dans la région du Nord-Ouest.

LIRE  Malachie Manaouda, premier camerounais à recevoir le vaccin anti-Covid-19

Le 28 juin 2019, des séparatistes armés ont pris d’assaut la résidence de Fru Ndi à Ntarinkon, l’ont battu et traîné en captivité. C’était le deuxième enlèvement, après celui du 27 avril 2019, alors qu’il allait enterrer l’hon. Joseph Banadzem. Après les incidents, Fru Ndi s’est envolé pour les États-Unis pour des soins médicaux et n’est revenu qu’à la fin de 2020.

Il a été candidat aux élections présidentielles de 1992, 2004 et 2011. Ses concitoyens l’ont surnommé le « Chairman », en référence au titre anglophone de président de son parti.

You may also like

Laissez un commentaire

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte En savoir plus