Le sous-préfet de Bamendjou (Ouest) interdit une marche de soutien au roi Sokoudjou

« Il est interdit sur toute l’étendue du territoire de l’arrondissement de Bamendjou, la tenue de toutes manifestations publiques pour la période allant du 29 au 31 janvier 2021. » Peut-on lire dans une note rendue publique par le Sous-préfet de Bamendjou.

Elvis Landry Ndergouillot Marigor prévient que tous les participants aux manifestations publiques du 29 au 31 janvier 2021 s’exposent aux sanctions prévues par la loi.

Cette décision du Sous-Préfet de Bamendjou intervient au moment où les populations de la localité et plusieurs Camerounais projetaient une grande marche le 30 janvier pour exprimer leur soutien au roi Sokoudjou. Ce dernier reçoit depuis quelques jours, le soutien d’une partie de l’opinion publique, à la suite d’une deuxième mise en garde adressée par le préfet des Hauts-Plateaux le 20 janvier 2021.

Il y a trois jours, la diaspora Bamendjou mettait en garde le préfet des Hauts-Plateaux face ce qu’elle considère comme un acte de menaces et intimidations contre le Fo’o par l’Etat du Cameroun. Dans une pétition donc le journal WEEK INFOS a obtenu copie, elle faisait le constat de ce que « que le préfet des Hauts-Plateaux a menacé le Roi des Bamendjou en date du 20 janvier 2021, après les premières menaces du 18 juillet 2020 ».

En plus, « considérant que ces menaces constituent non seulement une récidive inacceptable. Mais aussi une atteinte à la dignité et à la liberté du roi des Bamendjou ; mieux, considérant selon des informations recoupées, les sérieux risques qui pèsent sur la vie et sécurité du roi des Bamendjou ».

LIRE  Albert Dzongang: «Un civil, fut-il agent communal, n’a pas qualité pour contrôler les usagers de la voie publique»

Theophile Socgnia

Toute l’actualité du Cameroun 24/7, Cameroon aujourd'hui Gouvernement, Politique, Economie, Sport, Societé, etc, Devise de la presse: Le Portail du Cameroun. C’est un moteur de recherche et un moyen de communication simple sur internet dédié au Cameroun et à l’Afrique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *