Loi des finances 2021- Cabral Libii, Le député du PCRN révèle quelques incongruités

par Theophile Socgnia
Cabral Libii
Assemblée nationale du Cameroun-République du Cameroun présidence

Après plusieurs heures de discussions, les élus de la nation ont finalement adopté, ce samedi 5 décembre 2020, la nouvelle loi des finances de l’Etat du Cameroun pour le compte de l’exercice 2021.

A peine adoptée, cette loi des finances subit déjà des critiques de part et d’autre. C’est notamment le cas du président du parti camerounais pour la reconstruction nationale (PCRN) Cabral Libii.

«La part de la dotation générale de la décentralisation pour l’exercice 2021 est de 18% et, c’est conforme à la loi. C’est obtenu sur la base du calcul, c’est-à-dire enveloppe totale des ressources de l’État, moins les emprunts, les dons, les remboursements de TVA et les retenues sur salaires et pensions. 18% de 4865,2 milliards c’est 875 milliards F CFA, c’est le montant qui doit être consacré à la décentralisation. Or, les ressources mises à la disposition des Collectivités territoriales décentralisées (CTD), s’élèvent seulement à 232 milliards FCFA », a-t-il argumenté au micro des journalistes.

Dans sa seconde dénonciation, le député du PCRN a souligné fort opportunément que le nouveau texte régissant les dépenses publiques du Cameroun pour le compte de l’exercice 2021,  ne respecte pas la loi de 1996, relativement au plafonnement de l’entretien routier à 50 milliards de Francs CFA. 

LIRE  Le programme économique du Cameroun est en bonne voie

You may also like

Laissez un commentaire

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte En savoir plus